50 shades of grey ou peut on continuer à se cultiver quand on est une mère de famille?

 

 

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un phénomène de l’édition, le harry potter des ménagères de moins de 50 ans du monde entier, 50 shades of Grey.

Je ne vous ferais pas l’affront de vous refaire le pitch de l’histoire, vous, moi, la France entière bouffons du 50 shades of grey depuis 1 semaine et ce n’est pas fini puisque le livre vient de dépasser les 100 000 exemplaires écoulés en France (en 1 semaine, ça fait rêver).

Bon, je ne vais pas vous mentir, j’ai lu 50 shades of grey.

Enfin, j’en ai lu péniblement 50 pages avant que le livre ne me tombe des mains.

Parce que c’est tout simplement mal écrit et pas franchement super bien traduit. Du prémaché, du pas trop difficile à lire et à comprendre, parce que pas question de se prendre la tête non plus, hein?

Les scènes de sexe (j’avoue, j’ai sauté des pages pour passer direct au croustillant! ^^) m’ont fait penser à un inventaire bas de gamme ou mieux à  une liste de courses.

D’abord il a fait ça

puis ça

et ça

et enfin ça

Pour finir par ça

Tu passes à la caisse, tu vides ton caddie dans le coffre de ta bagnole et tu passes au mac do prendre deux menus Mc baguette à emporter parce que t’as la flemme de faire à bouffer.

Et cette soirée mémorable avec cette lecture unique sur le plan intellectuel m’a fait réfléchir à un phénomène que je constate depuis longtemps: L’appauvrissement intellectuel et culturel généralisé de notre époque.

Ce n’est pas de la faute des personnes qui en sont victimes mais de notre société telle qu’elle est aujourd’hui.

Prends une nana comme moi, mère de famille, qui bosse, qui se lève à 6 heures tout les matins.

Le soir, une fois que tout est rangé, que tes gosses sont couchés, forte est la tentation de t’avachir devant Tellement Vrai ou Joséphine Ange Gardien plutôt que de lire un bouquin ou regarder un documentaire, un film ou autre qui va t’apprendre des choses, t’enrichir, te cultiver.

Parce que tu as passé la journée à te prendre la tête alors tu as envie de te vider le crâne.

Et parce qu’après tout la culture à quoi ça sert?

Quand tu vois que les peoples d’aujourd’hui ne savent même pas écrire correctement le français (lire les tweets de certaines stars de télé réalité, c’est édifiant), que si tu te poses une question t’as qu’à juste aller chercher dans google, l’accès à la culture est tellement facile et vulgarisé qu’il en devient banal et dénué de sens.

Pourquoi s’emmerder à emmener ses enfants dans un musée ou une expo ou leur faire lire un livre alors que t’as qu’à les mettre devant cartoon network ou leur mettre une DS entre les mains?

Le résultat est que l’on fabrique une génération d’ignares, des gamins qui arrivent en seconde en faisant 20 fautes par pages et se retrouve en master (lu dans un forum) en faisant une faute à chaque mot.

50 shades of grey est (au même titre que la télé réalité, les comme banlieue 13, etc…) un des facteurs de cet appauvrissement culturel que nous transmettons sans le vouloir à nos enfants.

Alors, recommençons à rééduquer notre accès à la culture et à celle de nos enfants.

Non, la culture ce n’est pas forcément chiant.

Qu’en pensez vous?

2 thoughts on “50 shades of grey ou peut on continuer à se cultiver quand on est une mère de famille?

  1. Tout à fait d’accord…

    Le mépris diffus des professions intellectuelles (notamment les chercheurs et les enseignants) en est aussi la conséquence ou un des symptômes !

    On m’a parlé d’un film sur ce thème, « Idiocratie », il faudrait que je le regarde…

  2. Je me souviens d’un jour où mes parents nous avaient emmené à un planetarium. Le guide était extra et il y avait des balances pour nous donner notre poids sur chaque planète… (ou encore d’un théâtre un peu particulier où on participait aux livres de Jules Verne)
    BREF. Non, la culture c’est loin d’être chiant, et ça vaut autant pour les adultes que pour les enfants.
    Bon, je pourrai donner d’un tas d’exemple, mais je vais m’en abstenir ;)
    Et je ne lirai pas 50 shades of Grey. J’ai déjà lu beaucoup de critiques très négatives (avant sa sortie en France) et aussi un article qui montrait des « vrais » livres érotiques (et mieux écrit)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>